Chronique | J’ai lu | Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir

Une-braise-sous-la-cendre.jpg

octobre-2« La peur peut être bonne, Laia. Elle peut te maintenir en vie. Mais ne la laisse pas te contrôler. Ne la laisse pas semer le doute en toi. Lorsque la peur prend le dessus, combats-la avec plus puissant qu’elle : ton esprit. Ton cœur. »
« Laisse ta culpabilité être ce qui te fait avancer. »
« Tu es une braise sous la cendre […] »

★★★★★ 

Titre : Une braise sous la cendre
Auteur : Sabaa Tahir
Edition : Pocket jeunesse
Genre : Young adult, Fantasy
Sortie : 15 octobre 2015

Quatrième de couverture :

« Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai. »

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Mon avis :

« Une braise sous la cendre » a été un livre dont j’ai entendu beaucoup de bien en fin d’année 2017. D’abord sur twitter puis, par curiosité, à travers des chroniques,  l’envie d’en savoir plus grandissait. Et je comprend plutôt bien l’engouement !
Un univers original et complet, qu’on imagine très bien grâce à des descriptions simples mais qui permettent au lecteur de s’imprégner des lieux et du mode de fonctionnement du monde qu’il va découvrir. J’ai d’ailleurs énormément apprécié pouvoir entrer dans ce monde si facilement sans de nombreuses pages de description. Ce qui permet également de rentrer assez vite dans le vif du sujet.
Ma lecture a été fluide, l’auteur sait faire en sortes que nous voulons toujours tourner les pages. Son écriture était, selon moi, parfaite pour ce type de roman (Young adult, Fantasy). Et encore une fois, l’univers m’a plu, impressioné parfois, et l’intrigue fut très prenante.
Cependant la présence d’un double triangle amoureux (oui double ! Peut être qu’un seul serait passé plus facilement au cours de l’histoire..) m’a un peu dérangé. Bien que nous en sommes au stade de l’attirance, je me demande comment cela va évoluer dans le tome 2 et plus que cela m’irrite je me demande si (étant attachée à chacun des personnages) je ne vais pas forcément être déçue de la tournure que ça prendra. Mais je pense ne rien pouvoir enlever au réalisme du roman que ce soit à ce propos ou au sujet l’histoire en général.

A propos de l’intrigue :

Dans l’univers que nous présente Sabaa Tahir, les Martiaux ont pris le dessus sur les Erudits.  Nous allons suivre le point de vue de deux personnages tout au long du roman. Laia, érudite, vivant avec sa famille, sera amenée à être l’esclave au service de la commandante de Blackcliff, école formant les futurs Mask de la société. En parrallèle, Elias, soldat et membre de cet école est dans un sens également au service de cette dernière. Tout commencera avec l’arrivée d’un Mask qui bouleversera la vie de Laia. Avoir les points de vue de nos deux personnages principaux qui font chacun parti des deux milieux différents permet de mieux comprendre et assimiler le monde dans lequel ils vivent et évoluent. Comme je vous le disais auparavant, l’intrigue est extrêmement bien mené. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus car je pense qu’il faut se plonger dans ce roman en laissant place à la découverte et l’étonnement. Au fur et à mesure du livre vous n’aurez qu’une envie : savoir ce qui va se passer ensuite.

A propos des personnages :

C’est LE gros plus de cette histoire me concernant. Une protagoniste réaliste ! Non Laia ne se réveille pas du jour au lendemain avec un courage hors normes, n’ayant plus rien à perdre, sans plus aucune émotion ou que sais-je (malheureusement j’en ai beaucoup rencontré). Au départ du roman c’est une fille assez fragile, qui a envie de faire des choses mais qui n’en est pas capable tout de suite et qui sait se l’avouer à elle-même. Petit à petit, oui, elle trouve du courage, mais ce dernier ne vient pas comme un cheveux sur la soupe. Elle vivra beaucoup de choses, donc des choses vraiment horribles, n’aura parfois pas d’autres choix que se battre, mais chacun de ses actions ont pour moi une suite logique a son évolution. Et même au sommet de son courage, elle reste, pour moi, un personnage réaliste dans ses émotions.
Chacun des autres personnages m’ont énormément plu également et chacun ont leur propre personnalité, leur propre caractère. Je trouve cela vraiment intéressant dans un même contexte de découvrir des évolutions différentes car comportements différents.
Elias est, bien sûr, un personnage auquel on s’attache également très vite. Comme pour Laia, c’est le premier personnage masculin de roman YA que j’apprécie vraiment. Avec lui, la question du courage sera également traité mais d’une façon tout a fait différente.
Régulièrement je voyais la Commandante être citée comme la plus méchante des méchants sur la blogosphère ce qui a aussi attisé ma curiosité. Et bon sang oui ! En dehors des thrillers que je lis, je n’ai pas connu de personnage aussi abjecte qu’elle ! Encore une fois le réalisme y est pour beaucoup.
Je ne citerai pas tous les personnages. Déjà parce qu’ils sont assez nombreux mais aussi car je ne veux vraiment pas vous en révéler plus.

Proche du coup de cœur, « Une braise sous la cendre » est un roman qui vous transportera tout en vous laissant dans une certaine réalité du point de vue des émotions ressenties par les personnages et les vôtres.

6 thoughts on “Chronique | J’ai lu | Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir

    1. Bah tu vois je réalise que je n’en ai même pas tant parlé que ça de l’aspect dystopique ! C’est comme si les personnages, dans leur originalité et leur réalisme, prennent le dessus sur le genre. Ou en tout cas le cliché du genre. Si tu es amenée à le lire je serai super intéressée de savoir si tu es d’accord ou pas, car comme je le dis souvent un avis c’est assez subjectif en fonction de la personne qui le donne et de ce qui la caractérise :).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s